LES ÉCOLIERS DU CAMBODGE

LES ÉCOLIERS DU CAMBODGE

Bravo : Seyha retourne à l’école !

SAM_5850.JPG

Bonne nouvelle, je pourrais en changer le titre de cette série d’articles en « Seyha, l’EX petit mendiant du marché Toul Sangkae » !!!

 

Si vous lisez les messages ci-dessous, qui sont plus anciens chronologiquement, vous lirez que la question qui se posait était la scolarisation de Seyha. Il y a environ 2 mois de cela, sa maman m’annonce qu’il est reparti au village pour reprendre l’école. J’étais certes un peu septique car après un arrêt de 3 ans, se retrouver en CE2 quand on a 14 ans ce n’est pas gagné !

 

Il y a 2 semaines, elle me demande si je pourrais aider pour l’achat d’un vélo pour lui permettre d’aller à l’école. Apres avoir consulté les comptes de notre association, je réponds favorablement. Nous decidons d'aller porter ce vélo ensemble, se qui me permettra de faire connaissance avec toute la famille et d’essayer de comprendre un peu plus la vie de Seyha.

 

Le village est dans la province de Prey Veng a environ 3 heures de route de Phnom Penh.

 

Avec le vélo, j’avais apporté 50 kg de riz ainsi que des affaires de toilette (brosse à dents...) Le joie de Seyha était visible, ainsi de pour toute sa famille. J’ai vraiment compris que le fait de s’occuper de lui était valorisant, bref, ce petit garçon était heureux.

 

Nous décidons d’aller voir son école, et là, surprise ! Ce n’est pas une école « classique » mais une ONG soutenue par l’Unesco en lien avec l’éducation nationale du Cambodge spécialisée dans les cours pour les élèves déscolarisés depuis longtemps. Ce n’est pas le luxe mais c’est tout simplement IDEAL pour notre petit Seyha !!! Et en plus, c’est à 5 mn de vélo de chez lui !!!

 

Vraiment là, je me dis que l’accompagnement a beaucoup de valeur. Nous avions parlé ensemble de scolarisation mais se sont eux qui ont pris l’initiative ! Waow ! C’est tellement important de ne pas assister... Et là c’est parfaitement réussi. Le dialogue a ouvert chez sa famille la porte à la réflexion et chez  Seyha, le désir de retourner apprendre.

 

Il m’a confié : « quand je saurais bien écrire le Khmer, je veux apprendre l’Anglais et réparer des motos » L’avenir est plein d’espérance....

 

Un grand merci aux parrains et marraines...

 

À ce propos, nous cherchons toujours quelqu’un pour parrainer Seyha et ainsi pérenniser sa scolarisation... Contactez-nous !

DSCN8877.JPG

Seyha et son vélo.

SAM_5762.JPG

Sovann et Hi, 2 jeunes du foyer Saint-Jean-Baptiste déchargent  50kg de riz du véhicule prêté par la paroisse.

SAM_5769.JPG

Seyha et sa maman ouvrent le paquet cadeau.

SAM_5820.JPG

Seyha avec Frédéric devant le tableau bien rempli !

DSCN8732.JPG

Avec des copains devant la salle de classe, située sous la maison du professeur.

DSCN8797.JPG

DSCN8847.JPG
Départ pour une ballade à la frontière Vietnamienne a 10km de chez Seyha.



21/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi